Analyse des risques : quelles tendances pour 2021 ?

GESTION DE LA CRISE COVID-19, TROUBLES CIVILS, INFODÉMIE, SANTÉ MENTALE, DEVOIR DE PROTECTION… DÉCOUVREZ LES 5 PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUES EN 2021

  

 

Le niveau de risques pour la santé et la sécurité a atteint son plus haut niveau depuis 2016. Voici l’un des résultats de l’étude « Perspectives des risques 2021 »¹ menée en partenariat avec Ipsos MORI auprès de plus de 1 400 professionnels du risque dans 95 pays. Les conclusions du Comité de Résilience de l’organisation et d'International SOS identifient 5 risques à anticiper en 2021.

 

TOP 5 DES RISQUES À ANTICIPER EN 2021 :

  • Les turbulences économiques et politiques exacerberont les tensions, les troubles civils et la criminalité
  • Les équipes de gestion de crise devront redéfinir les pratiques du Devoir de Protection en entreprise
  • L'infodémie va accroître la demande de sources fiables et de conseils en matière de santé et de sécurité
  • La santé mentale sera déterminante dans l’engagement des employés et leur productivité
  • La focalisation de l'attention sur la Covid-19 créera des angles morts

PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE :

 

Le risque est à son plus haut niveau depuis 5 ans et devrait augmenter en 2021

 

Sans surprise, environ huit professionnels sur dix estiment que les risques pour la santé et la sécurité des salariés ont augmenté en 2020 et vont continuer à croître en 2021, en particulier pour les salariés locaux (85 %), le personnel affecté à l’étranger (81 %), les étudiants et professeurs (80 %), les voyageurs d'affaires (79 %) et les travailleurs sur site isolé (77 %).

 

Hausse risque salaries 2021

 

Pour les voyageurs d'affaires, les statistiques montrent un creux en termes de perception du risque les concernant en 2018 (47 %), après le précédent pic de 2016 (72 %), qui était dû aux attentats terroristes.

 

Philippe Guibert, Directeur Médical Régional Consulting Santé pour International SOS, analyse : « La pandémie de Covid-19 a engendré une triple crise, communautaire, géopolitique et économique, qui a propulsé le sujet de la santé au niveau exécutif des organisations. Le 11 septembre avait changé la façon dont les employeurs percevaient leur responsabilité en matière de sécurité ; la pandémie est destinée à modifier durablement leur vision en matière de santé des salariés. A ce titre, dans un monde entravé par une infodémie inquiétante, le besoin croissant de conseils médicaux et d’accompagnement sur les enjeux des organisations pour le bien-être de ses salariés se fait pressant. La Covid-19 sera désormais le prisme à travers lequel la plupart des autres risques seront perçus et maitrisés. » 

 

Impact sur l'activité en 2021

 

La majorité des professionnels interrogés estime que les maladies infectieuses (Covid-19, paludisme, dengue, Ebola, etc.) pourront impacter l’implication des employés en entreprise  l'année prochaine. Un tiers juge que les problèmes de santé mentale y contribueront aussi. Ce chiffre passe à 43 % parmi les responsables des étudiants et du corps enseignant. Toutefois, les experts du Comité de Résilience de l’organisation prévoient que les problèmes liés à la santé mentale dépasseront ceux liés à la Covid-19 l'année prochaine. 

 

D'autres facteurs de risques sont minorés pour un grand nombre de répondants, notamment le classement des risques par pays, les préoccupations en matière de transport et les menaces pour la sécurité

Les responsables des voyageurs d'affaires ont aussi jugé comme nettement moins importants que l'année dernière les risques de menaces géopolitiques (30 %), les troubles civils (25 %) et les menaces pour la sécurité (32 %), (52 %, 52 % et 68 % en 2020).

 

Charline Gelin, Directrice Sûreté pour la région Europe, Moyen Orient et Afrique pour International SOS, commente : “Les résultats de l’étude révèlent une déconnexion et un manque de vision concernant les impacts de la Covid-19 sur l’environnement sécuritaire. Les problèmes de sécurité ont été exacerbés par la pandémie, notamment les troubles civils, les tensions politiques, la criminalité… A noter que nous ne sommes qu'au début des retombées socio-économiques et psychologiques de la crise de Covid-19. Il est compréhensible que les citoyens et les organisations soient focalisées sur l'application de mesures de précautions liées à la Covid-19. Cela ne doit cependant pas faire oublier que les problèmes de sécurité et de sûreté persistent, comme l'illustrent par exemple les récents attentats terroristes en France et en Autriche. »

 

Evacuations et rapatriements

 

Près d'un tiers des professionnels du risque interrogés (28 %) ont cité la capacité à rapatrier les employés comme un défi pour assurer leur santé et leur sécurité.

 

Charline Gelin poursuit : "Le besoin en rapatriements, y compris pour des personnes ayant des problèmes médicaux aigus et souvent dans des environnement sécuritaires complexes, s'est considérablement accéléré. Les organisations qui n'ont pas eu de soutien logistique localement ont été très exposées à des difficultés nécessitant un haut niveau de compréhension du contexte local et d’expertise dans le domaine de l’assistance."

 

Causes evacuations 2021

 

73% des professionnels du risque estiment que la majorité des rapatriements sera liée à la Covid-19.

  • 1 personne sur 3 (31%) estime que les rapatriements seront liés à la fermeture des frontières
  • Certaines zones identifient davantage la cause des catastrophes naturelles : 34% des personnes interrogées aux États-Unis et 36% des personnes interrogées au Japon.
  • Les menaces sécuritaires restent importantes en Afrique et au Moyen-Orient : 37 % des sondés pensent qu’elles provoqueront des évacuations l’année prochaine (25% pour l’ensemble). Comme l’indique la carte des risques International SOS, plus de 55%² des pays d’Afrique se trouvent aujourd’hui dans une situation de risque de sécurité élevé ou extrême, avec une hausse cette année du militantisme ou de l’insurrection.

 

Relever les défis opérationnels pour garantir la santé et la sécurité des salariés

 

L’enquête révèle également les 5 défis majeurs auxquels font face les organisations pour assurer la protection de la santé et la sécurité de tous leurs employés :

 

> Télécharger l'étude et visionner le webinar sur les perspectives des risques 2021

  

* Ipsos MORI a réalisé une enquête en ligne pour International SOS auprès de 1 425 professionnels du risque dans 99 pays. International SOS a fourni à Ipsos MORI l'échantillon qui était composé de clients et de contacts. L’enquête s'est déroulée entre le 22 septembre et le 19 octobre 2020. Dans ce communiqué de presse, nous rendons compte des sous-échantillons suivants :

¹ L'étude annuelle sur les perspectives en matière de risques met en évidence les lacunes dans la protection de la santé et de la sécurité des employés, telles que la perception des risques, la santé mentale, les répercussions sur la productivité et les défis opérationnels. L'enquête* est complétée par les interprétations et les prévisions du Comité de Résilience de l’organisation, ainsi que par des données et des analyses exclusives et détaillées d'International SOS. Le Comité de Résilience de l’organisation est composé d'experts représentatifs de tous les domaines de la santé, de la sécurité et de la sûreté. Les 36 participants au Conseil de cette année sont issus d'un mélange de groupes de réflexion, d'associations, de conseils consultatifs, d'ONG et d'OIG, en rapport avec les risques liés au travail dans le pays ou à l'étranger.

 

² La carte International SOS Security n’a pas été menée à bien par Ipsos MORI.