Crise en Ukraine : 5 points clés pour protéger vos salariés

Le 24 février, un conflit armé a débuté entre l'Ukraine et la Russie. Face à cette crise, les organisations font face à de nombreux enjeux pour maintenir leurs opérations et protéger leurs salariés dans la région. Entre la protection des collaborateurs locaux, la diminution potentielle de l’assistance diplomatique pour le rapatriement de leurs salariés expatriés et l’impact des sanctions à l’encontre de la Russie sur la logistique des entreprises, les défis sont nombreux. Ils sont d’autant plus ardus pour les organisations qui n’avaient pas établi de plan de gestion de crise en amont et ne bénéficiaient pas de l'aide d'une société d'assistance

Dans la dernière étude d’International SOS sur les perspectives des risques à observer cette année, les menaces sécuritaires et les tensions sociales apparaissent dans le top 5 des risques à prendre en compte en 2022. Quels enseignements tirer du conflit en Ukraine en matière de gestion de crise ?
International SOS vous partage 5 conseils pour préparer votre organisation en cas de tensions sécuritaires.

 

1. Révisez vos plans et procédures de gestion de crise en vigueur

Comme le montre la crise en Ukraine, nous évoluons dans un environnement VICA (Volatile Incertain Complexe Ambigu). Pour vous préparer à de possibles dégradations ou tensions sociales, parer aux risques sécuritaires qui en découlent et protéger vos collaborateurs, il existe plusieurs outils tels que : 

  • Le plan d’évacuation : cet outil vous permet de détailler les mesures à prendre pour évacuer ou relocaliser les employés en toute sécurité pendant une crise. 
  • La matrice d’escalade : elle vise à faciliter les prises de décisions. Elle comprend les indicateurs illustrant la détérioration sécuritaire et décline les actions à mener pour y faire face. 
 

2. Lorsqu’une crise survient : évaluez votre empreinte dans la zone et maintenez le lien avec vos collaborateurs 

Pour cela, il vous faut :

  • Comprendre l’environnement sécuritaire dans lequel vos collaborateurs évoluent
  • Identifier tous les collaborateurs pouvant être touchés par les risques sécuritaires : Employés nationaux, expatriés, voyageurs bloqués…
  • Communiquer de façon simple et rapide avec l’ensemble de vos salariés
  • Identifier ceux impactés et vous concentrer sur ceux qui nécessitent une assistance 

 

3. Faites un point de situation journalier et continuel sur la situation

Face à une situation imprévisible en perpétuelle évolution, il est important d’être en conformité avec les mesures de restrictions mises en place par les différents gouvernements de la zone de crise et d’effectuer un suivi régulier de la situation. Pour cela, basez-vous sur des informations fiables et granulaires qui pourront vous aider à prendre des décisions éclairées. International SOS propose de nombreux outils pour informer vos salariés, vos managers et vos dirigeants tels que :

  • L’outil ManagerView d’International SOS qui permet aux salariés de nos clients de recevoir des alertes sécuritaires et sanitaires sur la zone où ils se trouvent.
  • Nos notes d’analyses dédiées aux managers, rédigées par nos experts en sûreté et sécurité. 
 

 

Découvrez notre accompagnement en vidéo 

 

Pour en savoir plus sur nos solutions de consulting en sécurité 

 

4. Formez et soutenez l’ensemble de vos collaborateurs

L’anticipation passe également par la formation de vos salariés. Sensibilisez ces derniers aux risques sécuritaires auxquels ils pourraient être exposés et informez-les sur les bonnes pratiques à adopter pour rester en sécurité. 

De plus, il est important de les informer régulièrement de l’évolution de la situation sécuritaire des zones dans lesquelles ils seraient en déplacement ou en expatriation. Cela vous permettra de maintenir la confiance de vos collaborateurs tout en vous acquittant de votre Devoir de Protection. 

Enfin, pensez également à protéger leur santé mentale, en fournissant un soutien psychologique à vos salariés impactés par la crise et leurs familles, qu’il s’agisse de voyageurs, expatriés ou de vos salariés locaux.

 

5. Soyez prêt à agir en cas d’escalade de la situation

Les situations de crises sont extrêmement volatiles et peuvent vite se dégrader. C’est pourquoi, il est essentiel d’établir rapidement un cadre permettant une prise de décision plus rapide lors d’escalade des risques. 
Ayant anticipé, vous êtes en mesure d’activer un plan d’action dès les premières heures de la crise. Vous serez au clair sur les rôles, les responsabilités, et les besoins en matière de communication et de logistique afin de soutenir vos collaborateurs. 


En résumé, « on conseille aux entreprises de s'assurer que leurs collaborateurs ont bien accès aux moyens et aux ressources qui leur permettraient de se préparer à toutes les situations.»[1].

 

 

International SOS a pour mission de sauver des vies et de protéger les salariés de nos clients à l’international contre les risques sanitaires et sécuritaires. Depuis le début de la crise en Ukraine, nous avons traité plus de 800 cas d’assistances pour soutenir nos clients et leur besoin d’information sur le conflit.


Nous accompagnons 600 organisations françaises et internationales en Ukraine et dans la région grâce à notre technologie innovante offrant des informations exploitables en temps réel et notre expertise en matière d’assistance santé et sécurité.

 

En s'associant avec nous, les organisations peuvent s'acquitter de leur Devoir de Protection, tout en renforçant la résilience, la continuité et la durabilité de leurs activités.

 

 



[1] Entretien de Xavier Carn, directeur Sûreté chez International SOS avec Sylvie Andreau, « Expatriés français en Russie, faut-il partir ou rester ? », Le JDD, 6 mars 2022, https://www.lejdd.fr/International/expatries-francais-en-russie-faut-il-partir-ou-rester-4097696 (vu en ligne le 14 mars 2022)