Santé mentale : 10 conseils EN PÉRIODE DE COVID-19

Nous sommes tous les jours confrontés à pléthore d’informations sur la COVID-19, que ce soit sur les chaines d’informations ou sur les réseaux sociaux. Les informations incluent notamment l’état de l’épidémie dans les pays, les contaminations et les décès. Ce contenu peut être anxiogène et source d’anxiété. Dr Rachel Lewis, Directrice pour Affinity Health at Work, et Dr Laurent Taymans, Directeur Médical Régional pour International SOS, vous partagent 10 conseils pour préserver votre santé mentale. 

 

bien être et santé mentale

 

1. Informez-vous pour être mieux préparé

Il est essentiel de s’informer sur les risques et les ressources dont vous disposez (par exemple le soutien émotionnel, l’assistance médicale), que ce soit lorsque vous êtes dans votre pays domestique ou pour préparer un déplacement essentiel. Identifiez les risques auxquels vous pouvez être exposés et ce que vous pourriez faire pour vous y préparer. Appuyez-vous sur des ressources fiables sur l’évolution de la pandémie, telles que les cartes d’impact des risques COVID-19.


2. Sélectionnez vos sources d’informations

Nous sommes exposés à de plus en plus d'informations dans notre vie quotidienne, c’est ce que l’on nomme l’infobésité. Les actualités autour de la COVID-19 peuvent contenir de fausses alertes et des informations tronquées, source de paranoïa et de raisonnement irrationnel. S’il est important de s’informer, il l’est d’autant plus de sélectionner ses sources. S’informer aux meilleures sources et auprès d’organismes de confiance sur la réalité de la situation sanitaire est essentielle pour garantir votre sécurité.


3. Acceptez LE STRESS ET LES INQUIÉTUDES

Dans ce contexte pandémique, faire preuve de réaction émotionnelle (que ce soit de l'anxiété, la peur de la contagion du virus, la colère ou encore la frustration) est tout à fait normal et c’est le signe que les mécanismes de protection de votre corps fonctionnent. Cette réaction est également bénéfique : un niveau d'anxiété modéré signifie que vous êtes plus enclin à prendre des précautions - par exemple en adoptant les gestes barrières comme se laver les mains - par rapport aux personnes qui ne sentent pas concernées.


4. Faîtes attention à voTRE SANTÉ PHYSIQUE ET À VOTRE MENTAL

Paradoxalement, le moment où nous devons le plus faire attention à nous est souvent celui où nous avons le moins de chances de le faire. Source d’isolement et de repli sur soi, la COVID-19 est génératrice de stress et peut favoriser le développement de comportements d’addictions pour trouver du réconfort. Pourtant, nos professionnels de santé insistent : plus vous prenez soin de vous en adoptant des comportements sains (sommeil réparateur, alimentation équilibrée et activité physique), plus vous protéger votre santé physique et votre santé mentale.


5. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler

Quand nous pensons qu’une menace est incontrôlable, nous sommes moins enclins à agir en faveur de notre protection. Nous avons besoin de reconnaître ce que nous pouvons contrôler. Pour ce faire, créez une liste avec deux colonnes. Dans la première, écrivez tout ce que vous pensez pouvoir contrôler sur le virus. Cela peut inclure les gestes barrières comme le lavage des mains, se couvrir le visage lors des éternuements... Dans la deuxième, notez tout ce que vous ne pensez pas pouvoir contrôler au sujet de la COVID-19. Concentrez vos efforts sur ce que vous pouvez contrôler.   


6. Surveillez votre façon de réagir à la situation

Lorsque nous nous sentons menacés, nous avons tendance à adopter l’une des trois réactions courantes identifiées par les scientifiques : a) s’enfermer dans l’illusion en espérant simplement que le virus va disparaître ; b) rechercher du soutien via un soutien émotionnel ou le partage de ressources ; c) répondre de manière empathique en considérant l’impact que la situation et notre action ont sur les autres. La réponse la plus efficace pour faire face à la situation est l'empathie. Dans ce cas, vous êtes plus susceptibles d'adopter des comportements de santé bénéfiques pour vous et donc pour autrui.


7. Pensez à votre impact sur les autres

Prenez un moment pour réfléchir à ce que les autres ressentent face à la menace du coronavirus. Il peut s'agir de ceux qui en souffrent actuellement, ou de ceux qui sont en quarantaine et attendent de savoir s'ils sont porteurs du virus ou non. Pensez aussi à l’impact de votre comportement et de vos actions (par exemple vos déplacements) sur votre famille et vos amis. Que pourriez-vous faire différemment pour les protéger ? La solution peut être de mieux respecter les gestes barrières, de prendre plus de nouvelles de vos proches ou prendre toutes les précautions pour ne pas s’exposer à des risques inutiles.


8. Concentrez-vous sur le moment présent

Face à la menace COVID-19, nous avons tendance à élaborer mille scénarios sur ce qui pourrait arriver. Cela peut nous conduire à nous sentir dépassés par des choses sur lesquelles nous n'avons aucun contrôle. Il est important de prendre du recul et de se concentrer sur ce qu’il se passe ici et maintenant. Pour y arriver, vous pouvez par exemple diviser votre journée en petites tâches et vous concentrer sur chacune d'entre elles au fur et à mesure. Vous pouvez également essayer une technique telle que la pleine conscience ou la méditation.


9. Soyez prêt à dire non

Votre organisation a le devoir de protéger à la fois votre santé physique et votre santé mentale, il s’agit du Devoir de Protection. Votre santé ainsi que votre sécurité doivent être la priorité de votre organisation, et vos missions doivent être adaptées si besoin. Par exemple, dans le cadre d’un déplacement non essentiel, vous pouvez privilégier une série d’échanges téléphoniques, efficaces et sans risque. Aussi, votre demande aura plus de chances d’être acceptée par votre responsable si vous êtes en mesure de proposer des solutions alternatives lorsque vous présentez le problème.


10. N'ayez pas peur de demander UNE aide PSYCHOLOGIQUE

Si vous vous sentez dépassés par vos craintes et que vous avez du mal à les contrôler, il est probable que cela affecte votre vie professionnelle et privée et il se peut que vous ayez besoin d’un soutien professionnel. Demandez l'aide d'un professionnel de santé au sein de votre organisation ou en dehors de celle-ci. Si votre organisation est adhérente d'International SOS, nos centres d'assistance dans le monde entier peuvent être contactés à tout moment et en tout lieu pour obtenir des conseils et une assistance en toute confidentialité.

 

Pour savoir comment International SOS peut soutenir votre organisation en lui fournissant des informations fiables et en temps réel, un accompagnement sur vos protocoles et procédures ou l’accès direct à un conseiller médical, contactez-nous.